Archive

septembre 2019

Browsing

Salesforce Blockchain

Salesforce permet désormais aux entreprises de créer des applications et des réseaux blockchain sécurisés et partagés. Construit sur le protocole open source Hyperledger Sawtooth, Salesforce Blockchain est intégré directement à la plate-forme Salesforce. Cela permet aux clients de créer leurs réseaux, leurs données et leurs applications blockchain de confiance en quelques clics à l’aide d’outils faciles à utiliser, sans avoir recours à du code.

Environ 55 % des entreprises déclarent que le principal obstacle à l’adoption de la blockchain est de trouver des développeurs qualifiés capables de construire une blockchain. Lors de la configuration d’une blockchain, vous devez procéder comme suit.

1. Créez un modèle de données et un réseau.

2. Définissez les règles et les autorisations.

3. Créez une couche d’engagement pour les partenaires.

4. Créez une expérience utilisateur pour afficher des données.

5. Intégrez l’ensemble avec des données non-blockchain.

6. Intégrez la blockchain à vos processus et favorisez l’incitation.

Cependant, vous n’avez aucune envie d’accomplir toutes ces tâches à l’aide d’une montagne de code réalisé avec des outils incohérents.

Salesforce Blockchain vous permet de créer facilement vos propres réseaux de confiance pour étendre de manière sécurisée la gestion de la relation client à des partenaires (secteur, fournisseurs, distributeurs, institutions publiques et clients).

Comment Salesforce rend-il cela possible ? Tout d’abord, Salesforce Blockchain vous permet de créer des réseaux, des données et des applications blockchain en quelques clics, en utilisant la puissance des outils Salesforce nécessitant peu de code. Ensuite, il vous aide à rendre les données blockchain exploitables à l’aide des fonctionnalités intégrées de Lightning Flows, de recherche, de l’IA Einstein et de nombreux autres services. De plus, il vous permet d’engager facilement vos partenaires réseau blockchain à l’aide d’applications Lightning, de communautés ou d’API prédéfinies pour les partenaires n’ayant pas recours à Salesforce.

Exécution sur une base évolutive et flexible

Expliquons maintenant les composants clés de Salesforce Blockchain et ses avantages.

Hyperledger Sawtooth : il s’agit d’un protocole open source blockchain sur lequel est fondé Salesforce Blockchain. Il est sécurisé et évolutif.

Gestion du consensus : c’est une logique utilisée par le réseau pour convenir d’une mise à jour de la base de données blockchain. Salesforce propose divers protocoles de consensus (règles permettant de définir comment le réseau parvient à un consensus) afin que les réseaux puissent choisir le processus le plus adapté à leurs besoins.

API de contrats intelligents : API qui permet aux développeurs de créer un ensemble de règles métier et de les déployer sur le réseau. Les contrats intelligents permettent aux entreprises de créer des modèles commerciaux fondés sur la confiance et l’automatisation. Les règles reposent sur une blockchain et sont transparentes pour tous les partenaires.

Construction de réseaux et d’applications blockchain en quelques clics

Générateur de blockchain : outil de création permettant à un développeur ou à un administrateur de créer une application blockchain, d’ajouter des partenaires et de développer une infrastructure de nœud. Il inclut également une API qui permet aux développeurs de configurer par programmation une application masquant la complexité de la blockchain. L’interface utilisateur déclarative permet aux administrateurs de le faire en cliquant simplement, sans avoir recours à du code.

Image d’un ordinateur avec le générateur de blockchain

 

Automatisation à l’aide de la plate-forme Lightning

API de requête : API qui vous permet d’interroger la blockchain pour obtenir une définition d’entité ou un enregistrement spécifique. La blockchain est par nature une structure de données complexe à interroger, mais Salesforce a développé une approche performante et évolutive.

API d’historique : API qui vous permet d’interroger un enregistrement et d’afficher ses différentes versions et son évolution au fil du temps.

Événements de la blockchain – flux de travail : utilise les événements de plate-forme pour capturer l’activité de la blockchain et l’exposer au flux de travail Salesforce. Cette fonction automatise les actions autour des données de la blockchain.

Engagement de partenaires

API d’autorisations de partenaires : API permettant à tous les partenaires de contrôler l’accès en lecture et en écriture des objets et des champs. Salesforce Platform fournit ces contrôles d’accès dans le cadre de son architecture mutualisée et apporte des principes semblables à ceux de Salesforce Blockchain.

Blockchain Connect : service de synchronisation de données permettant de configurer des objets et des champs blockchain à afficher sur des pages d’enregistrement dans les applications ou la communauté Lightning, ou dans des applications personnalisées. Intégrez les données blockchain directement dans l’expérience utilisateur en quelques clics, sans code.

Salesforce Blockchain en quatre étapes

Parlons maintenant de ce dont vous avez besoin pour créer une application blockchain sur Salesforce. Pour vous aider à comprendre la simplicité de Salesforce Blockchain, penchons-nous sur un cas d’utilisation. Dans cet exemple, vous créez un réseau afin que les compagnies d’assurance, les gestionnaires de réclamations et les ateliers de réparation puissent travailler ensemble sur un grand livre de blockchain fiable pour une réclamation client.

  1. Commencez par définir votre réseau de confiance, ses règles et ses autorisations.
    Pour les déclarations de sinistre, vous voulez que l’agent d’assurance, le tiers gestionnaire des réclamations et l’atelier de réparation s’occupent en toute sécurité d’une réclamation. Par exemple, vous pouvez définir les autorisations pour l’agent d’assurance sur « lecture seule », tandis que d’autres participants au réseau peuvent lire, écrire et vérifier les modifications apportées à la base de données blockchain des réclamations.
  2. Créez un modèle de données avec peu de code directement sur la blockchain.
    Les données que vous souhaitez partager sont des réclamations. Vous créez donc un objet de réclamation et ajoutez des champs (date, client, etc.). Vous les créez de la même manière que n’importe quel objet de données dans Salesforce. La seule différence, c’est que les éléments sont créés directement dans la blockchain.
  3. Rendez les données de la blockchain exploitables.
    Chaque donnée de blockchain est accompagnée d’événements et d’une fonction de traitement automatisés (car elle est intégrée à la plate-forme Lightning). Ainsi, vos données blockchain deviennent immédiatement exploitables, envoient des notifications et peuvent automatiquement clôturer une réclamation. Par exemple, si un atelier de réparation effectue les réparations et enregistre les données relatives aux réparations sur la blockchain, les événements de plate-forme agissant sur ces informations, le statut de la réclamation passe automatiquement sur Réparations terminées sans vérification ni paperasse supplémentaires.
  4. Créez facilement des applications pour tous les partenaires et invitez-les.
    Si le partenaire utilise Salesforce, vous pouvez utiliser les applications ou la communauté Salesforce existantes pour afficher des enregistrements de blockchain et permettre aux partenaires d’interagir avec ces données. Lorsque vous ajoutez l’atelier de réparation et le gestionnaire de réclamations, ils voient ces données dans une vue unique partagée au sein d’une application Salesforce. Si les partenaires n’utilisent pas Salesforce, vous pouvez facilement créer des applications sur Heroku ou sur toute autre infrastructure personnalisée pour afficher des données blockchain via des API. Que vos partenaires soient ou non clients de Salesforce, Salesforce Blockchain leur permet de rejoindre et d’utiliser facilement votre réseau.

Résultat de recherche d'images pour "salesforce blockchain"

Salesforce Blockchain : nouvelles possibilités

Voici quelques cas d’utilisation de Salesforce Blockchain :

Transformation des expériences en marketing : une société d’hôtellerie peut créer un réseau de récompenses de fidélité différencié sur une blockchain afin de permettre aux clients d’utiliser des points de fidélité entre partenaires.

Accélération des processus de service : les sociétés immobilières peuvent réunir des sociétés de prêt hypothécaire, des sociétés de titres et des agents immobiliers sur une blockchain afin de répondre plus rapidement au besoin d’un acheteur de maison.

Accélération des ventes en engageant des réseaux : les banques peuvent réduire les cycles de vente et améliorer l’expérience client en mettant l’ensemble du processus KYC (Know Your Customer) destiné aux comptes professionnels sur une blockchain, avec un réseau de régulateurs et de réviseurs.

Augmentation de la confiance dans la chaîne d’approvisionnement : les entreprises de vêtements haut de gamme peuvent garantir un approvisionnement éthique en coton afin de garantir de bonnes pratiques commerciales et la confiance des clients.

Accélération de la réussite des étudiants : une université peut créer un réseau universel d’apprenants avec d’autres universités afin de permettre aux étudiants de se former tout au long de leur vie.

Aperçu des nouvelles fonctionnalités de Pardot

La version Winter ’20 est une édition exceptionnelle pour Pardot, voici les 9 principales fonctionnalités Pardot à retenir.

1: Extraits de code (contenu de messagerie réutilisable)

Oui, vous avez bien lu! Introduction aux extraits: bloc de texte, d’images ou de liens pouvant être insérés dans des courriers électroniques liés à la même campagne. Les extraits centralisent le contenu. En pratique, cela signifie que vous n’aurez besoin que de faire la mise à jour à un endroit (l’éditeur d’extraits) et bam – tous les courriels utilisant cet extrait seront mis à jour.

 

  • Les extraits constitueront un type d’actif marketing
  • Créez et modifiez toute campagne connectée – l’extrait de code devient associé à cette campagne.
  • Accès uniquement via un nouvel onglet « Snippets » sur l’application Pardot Lightning

Les extraits de code contribueront grandement à la gestion du contenu des courriers électroniques dans les programmes Engagement Studio. Voici pourquoi: Engagement Studio ne peut utiliser que des modèles de courrier électronique. Le nombre de modèles de courrier électronique que les spécialistes du marketing ont dû créer dans leurs comptes Pardot a donc explosé. Garder une trace du contenu à travers ces modèles disparates a été une éponge en temps réel pour de nombreuses équipes.

Voici quelques cas d’utilisation qui nécessiteraient des blocs de contenu réutilisables:

  • Informations sur la date du webinaire,
  • Lieux de l’événement,
  • Témoignages de clients.

Pendant que nous attendons un Email Builder remodelé (un jour!), Des extraits réutilisables sont une belle victoire qui mérite d’être saluée!

2: Tableaux de bord sur l’historique des engagements sur les comptes

Historique de l’engagement Les premiers tableaux de bord sont apparus à l’été 19, où les administrateurs pouvaient activer ces graphiques prédéfinis pour les présentations de page de Salesforce Campaign.

Désormais, ces tableaux de bord d’historique d’engagement peuvent également être intégrés à des comptes! Cela signifie que les données d’engagement de prospect avec des pages de renvoi, des listes d’e-mails, des formulaires, des liens, etc. peuvent être examinées au niveau du compte – presque comme une lentille dans l’activité marketing de tous les contacts appartenant à ce compte.

 

Image: tableau de bord d’historique d’engagement dans une campagne Salesforce.

Image: un tableau de bord d’historique d’engagement sur un compte.

Pour une introduction aux tableaux de bord d’historique d’engagement: Activer de nouveaux tableaux de bord d’historique d’engagement: obtenez dès maintenant des rapports de campagne améliorés pour Pardot

3: Historique de l’engagement – Plus de types d’activité

Non seulement les rapports d’historique d’implication vont-ils s’étendre à l’ensemble de votre organisation Salesforce, mais davantage de types de données d’engagement seront disponibles pour générer des rapports.

  • Actuel: formulaires, pages de renvoi, liste des e-mails, liens marketing (redirections personnalisées)
  • NOUVEAU: visites de pages Web, e-mails automatisés (e-mails envoyés via Engagement Studio ou des répondeurs automatiques).

Ces types de données sont populaires car toute opération de marketing enregistre des tonnes de pages vues et envoie des courriels automatisés. Les nouvelles données apparaissent par défaut dans les tableaux de bord de l’historique d’engagement et corrigent les limitations de visibilité actuelles, comme si vous déposiez la pièce manquante d’un puzzle!

4: Évaluation du comportement d’Einstein sur les actifs

Einstein Behavior Score est une fonctionnalité de Pardot Einstein qui examine l’engagement d’un prospect en termes de comportement «prêt à acheter». Au fil du temps, le «modèle d’engagement» d’Einstein apprend quels modèles de points de contact marketing conduisent à un achat et, lorsqu’il repère ces informations positives auprès d’autres prospects, augmente également leur score.

Un exemple pour illustrer ceci: si assister à un webinaire entraînait plusieurs conversions et offrait des opportunités, Einstein apprend que c’est un bon signe. Quand un client potentiel assiste à un webinaire, Einstein augmente son score, car il est plus susceptible de se convertir en une opportunité gagnée. Bien entendu, il s’agit d’un exemple simpliste qui masque la complexité réelle.

Après des descriptions un peu vagues, comme par exemple «L’affluence de Prospect est parmi les 10% des meilleurs prospects de l’année dernière», le retour d’information d’Einstein Bahviour Score vous indiquera désormais quels actifs / tactiques marketing génèrent ces conversions, par exemple: ‘ Prospect a assisté au produit «Un événement» – un événement que Einstein sait est essentiel pour gagner des opportunités.

Pour une introduction à Einstein Behavior Score, consultez: Qu’est-ce que Pardot Einstein Behavior Score? Comment est-il différent de la notation de perspective?

5: Paramètres de visibilité du composant du score de comportement d’Einstein

Dans la même ligne de haut, avec Einstein Behavior Score de plus en plus détaillé, Salesforce nous donne maintenant la possibilité de choisir quels composants de partition sont visibles pour quels utilisateurs.

En guise de rappel, il existe deux « scores » différents basés sur l’IA:

  • Einstein Lead Score = plus utile pour les équipes de vente.
  • Einstein Behavior Score = plus utile pour les équipes marketing.

Définissez la visibilité des composants en modifiant les pages Lightning Record; Les administrateurs en seront déjà familiarisés (voici un guide sur les composants Lightning sur les pages Lightning Record).

6: Score de comportement d’Einstein sous forme de colonne sur les rapports

Tout est dit dans le titre.

 

7: Commercialisation des actifs en tant qu’objets dans le gestionnaire d’objets

Même si cela ne semble pas passionnant, il s’agit d’un tremplin pour la transition de Pardot vers la plate-forme principale de Salesforce.

Le gestionnaire d’objets est la zone de la configuration de Salesforce où les administrateurs personnalisent les objets, par exemple, en modifiant la mise en page, en ajoutant des champs personnalisés, etc. Les actifs marketing incluent les pages de départ, les formulaires et les liens marketing (redirections personnalisées) – les actifs que vous synchronisez maintenant avec Salesforce. Campagnes.

Ces actifs marketing sont désormais accessibles dans le gestionnaire d’objets, ce qui signifie qu’un administrateur peut:

  • Voir les champs
  • Modifier les mises en page
  • Modifiez les « mises en page compactes » – aperçu des champs clés « pour l’application mobile Salesforce et Lightning Experience)
  • Modifiez les « modèles de recherche »: quelles informations sont affichées dans les résultats de la recherche.
  • Voir les relations avec d’autres objets

Il ne semble pas que nous puissions ajouter des champs personnalisés pour l’instant, mais nous n’attendrons peut-être pas plus longtemps!

8: Type de rapport personnalisé d’Einstein Campaign Insights

Campaign Insights est une fonctionnalité de Pardot Einstein qui apparaît en tant que composant sur les pages de Salesforce Campaign. Les spécialistes du marketing ont accès aux « informations » pour les listes de courrier électronique, aux pages de renvoi, aux formulaires et aux clics sur les liens. Un exemple « informations » est le suivant: « Taux d’ouverture élevé des messages électroniques avec un sujet spécifique ».

 

Que signifie créer un type de rapport personnalisé pour Campaign Insights? Les types de rapports personnalisés « joignent » différents objets afin que vous puissiez extraire des rapports contenant des informations sur deux enregistrements liés, par exemple:

  • Quelles industries ont participé à une campagne très performante?
  • L’emplacement des prospects qui ont ouvert un courrier électronique avec une ligne d’objet spécifique.
  • Intitulés de postes des candidats ayant soumis des formulaires au cours des 30 derniers jours.

9: Analyse marketing B2B: données de prospect et d’activité combinées

Un « super ensemble de données » qui extrait des données d’engagement et des données de perspective, afin que les utilisateurs puissent faire correspondre l’activité aux champs de perspective par défaut ou personnalisés.

La visibilité sur les données d’entreprise est extrêmement importante. Il s’agit de l’une des meilleures fonctionnalités de Salesforce lorsqu’il est utilisé correctement avec les tableaux de bord Salesforce.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment créer un tableau de bord de création de rapports personnalisé dans Salesforce pour vous aider à intégrer davantage de contenu dans vos rapports quotidiens.

Qu’est-ce qu’un tableau de bord Salesforce exactement?

Les tableaux de bord constituent une vue globale hautement visuelle et personnalisable de rapports significatifs pour le rôle d’un utilisateur donné.

Votre organisation Salesforce constitue une mine d’informations vitales pour vos opérations. Cependant, toutes vos informations utiles ne sont pas valables pour tous les rôles à tout moment. Vous avez probablement créé une pléthore de rapports pour les différents types de rôles d’utilisateur au sein de votre organisation. Les départements Ventes, Marketing, Comptabilité, Production, Service et plus ont tous des métriques de rapport individuelles qui présentent un intérêt pour leur unité commerciale donnée.

Cependant, pour la plupart des opérations quotidiennes, les rapports détaillés sont probablement excessifs. Devoir ouvrir dix rapports différents, alors que tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un instantané récapitulatif rapide de vos données, semble loin d’être idéal. Entrez dans le tableau de bord Salesforce.

Tableau de bord Salesforce

Les tableaux de bord rassemblent les résultats de plusieurs rapports dans un concentrateur visuel de références, avec une variété de styles hautement personnalisables. À une époque où nous sommes bombardés d’informations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, il est essentiel d’avoir un aperçu rapide des indicateurs de performance clés de votre rôle. Que vous soyez un cadre supérieur, un personnel des ventes de première ligne ou un directeur marketing, un tableau de bord vous aidera à faire votre travail et vous donnera un accès rapide aux informations vous permettant d’agir.

Qui a besoin de tableaux de bord?

Pratiquement tous les rôles au sein de votre organisation peuvent tirer parti d’un tableau de bord.


Tableau de bord Salesforce de l'équipe de vente

Pour les équipes de vente , un tableau de bord contenant un classement des représentants (illustré à gauche) peut motiver le personnel, offrir une reconnaissance précieuse aux membres de l’équipe qui dirigent et donner également un aperçu de la gestion à leurs plus performants pour le cycle.


Pour un responsable des ventes , un tableau de bord avec cinq à dix indicateurs de transaction (présenté ci-dessous) pourrait lui rapporter le plus pour son argent et fournir des données précieuses rapidement, avant ou après une réunion.

Tableau de bord Salesforce Salesforce


Pour les équipes de vente et de marketing, la création de tableaux de bord interfonctionnels, tels que le tableau de bord Lead Funnel (présenté ci-dessous), permet de voir rapidement comment les services de vente et de marketing travaillent ensemble et permettent aux deux départements de prendre des décisions reposant sur des données tout en identifiant les emplacements appropriés. Les ventes et le marketing devraient mieux passer leur temps.

Tableau de bord Salesforce Lead Funnel

Peut-être que le marketing est trop lâche dans la génération de leurs leaders en marketing qualifiés? Peut-être que Sales n’a pas le bon contenu pour convertir ces MQL? Les tableaux de bord comme celui-ci peuvent aider à mieux aligner les efforts des équipes et à identifier les tendances, vous permettant ainsi de pivoter rapidement.

Génial non? Vous êtes impatient de commencer et de mettre chacun de vos deux cents rapports dans un tableau de bord, mais il y a encore des points à considérer avant de commencer.

Où commencer lors de la construction d’un tableau de bord

Savoir par où commencer, en particulier lors de la création de votre premier tableau de bord, peut être un défi. Il est utile de bien comprendre ce que vous essayez d’accomplir avec votre tableau de bord. Quels sont vos objectifs? Quelle est votre vision? Peut-être avez-vous un certain regard en tête avant même d’avoir commencé? Dessiner votre tableau de bord sur une feuille de papier graphique n’est pas une mauvaise idée et peut vous aider à mettre de l’ordre dans vos pensées.

Voici quelques questions clés à répondre:

  • Quel est le but de mon tableau de bord?
  • Quels rôles dans l’entreprise consultent mon tableau de bord?
  • Quelle est la période de reporting qui devrait m’intéresser?
  • À quelle fréquence ce tableau de bord sera-t-il consulté?
  • Combien de données dois-je inclure?
  • À quoi devrait-il ressembler?
  • Quels types de composants dois-je utiliser?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous êtes prêt à commencer.

Remarque: des autorisations spécifiques permettent de créer des tableaux de bord. Au minimum, vous aurez besoin d’ exécuter les rapports ET de gérer les tableaux de bordsous Partage de dossiers hérité , et d’ exécuter les rapports ET de créer et personnaliser des tableaux de bord sous Partage de dossiers amélioré .

Comment créer un tableau de bord

Vous avez donc votre plan, vous connaissez votre public, les données dont ils ont besoin pour voir et à peu près à quoi vous voulez que votre tableau de bord ressemble. Il est maintenant temps de tout mettre ensemble!

Les tableaux de bord ont trois ingrédients:

  1. Rapports source : il existe des rapports qui introduisent les données dans les composants visuels. Chaque composant est alimenté par un seul rapport source. Les champs disponibles pour filtrer vos tableaux de bord sont les mêmes que ceux disponibles dans vos rapports qui alimentent ces composants. Vous créez ces rapports dans le générateur de rapports Salesforce.
  2. Filtres : permet aux personnes utilisant le tableau de bord de limiter les données qu’elles souhaitent voir dans le tableau de bord à une vue particulière.
  3. Composants : sont les widgets qui affichent les données que vous voulez voir dans un format visuel. Ces composants consistent en un graphique (barres, barres empilées, lignes, beignets, entonnoirs, nuages ​​de points), une jauge, une métrique et un tableau.

Avant de vous lancer dans une carrière Salesforce, soyez sûr de connaître les détails de votre futur job. Nous allons parler des différents métier Salesforce pour mieux comprendre les fonctions que vous allez peut-être occuper.

Administrateur Salesforce  🔥

L’administrateur est garant du bon fonctionnement et de l’adoption de Salesforce. Ses configurations, formations et sensibilisations aux bonnes pratiques en font un acteur central pour réussir les projets Salesforce.

#Mission

Pour les entreprises, l’administrateur est souvent le référent de Salesforce. Il configure la solution, améliore l’expérience utilisateur via l’automatisation des tâches manuelles, renseigne ses utilisateurs et anime la communauté Salesforce au sein de son entreprise.

#Salaire annuel moyen en France (brut)

EXPÉRIENCE                CDI/CDD                        FREELANCE
Junior 38 000€ 400€/jour
Confirmé 45 000€ 500€/jour
Sénior 56 000€ 600€/jour

#Principales responsabilités

  • Gérer les utilisateurs et les niveaux d’accès

L’administrateur crée les comptes utilisateurs et détermine le niveau d’accès aux données en fonction du rôle de l’employé. Lorsque ce dernier quitte l’entreprise, l’administrateur Salesforce doit désactiver ses identifiants et attribuer ses données à un autre utilisateur.

  • Importer/ exporter des données

L’administrateur supervise l’importation de larges volumes de données à partir de sources externes vers Salesforce : listes de prospects, liste de produits, documents internes, etc. Dans les grandes entreprises, il peut être amené à développer des procédures pour standardiser la gestion des données.

  • Contrôler la qualité des données

L’administrateur est garant de la qualité des données dans Salesforce. En amont, il aide les utilisateurs à saisir les données correctement (règles de validation, champs obligatoires…). En aval, il utilise des outils qui permettent de contrôler la qualité des données.

  • Créer des rapports et des dashboards

L’administrateur élabore des rapports et des dashboards pour lui (suivi de l’adoption par exemple) et pour les utilisateurs Salesforce : suivi des ventes, résolutions des réclamations clients…

  • Automatiser les processus métiers

L’administrateur rend le travail des utilisateurs plus fluide en automatisant les tâches manuelles et répétitives. Il permet de limiter le temps et les erreurs de saisie grâce à l’utilisation des outils d’automatisation Salesforce : Workflow, Process Builder, règles d’attribution…

Salesforce permet d’automatiser les processus métiers avec des fonctionnalités standards, configurables en clic !

  • Conseiller les utilisateurs

L’administrateur aide les utilisateurs Salesforce à optimiser leur travail. Il informe les utilisateurs sur les nouvelles fonctionnalités et mises à jour de Salesforce. En cas de problème, l’administrateur doit identifier la cause et le résoudre quand cela est possible.

Si le problème est trop complexe pour être résolu par des configurations standards, l’administrateur peut alerter les équipes de développement (par exemple dans le cas d’un problème dans le code APEX).

#Qualités nécessaires

  • Résolution de problèmes
  • Organisé
  • Bon communiquant
  • Autonome
  • Patient et pédagogue
  • Orienté métier

#Certifications

  • Administrator
  • Advanced Administrator

#Outils indispensables

  • Dataloader pour importer/exporter des données en masse
  • Dashboard de suivi de l’adoption des utilisateurs
  • Dashboard de suivi de la qualité des données
  • Bluefactory.io pour suivre les changements de configuration
  • Field History Tracking pour suivre les changements de données

#Interlocuteurs internes/externes

L’administrateur est généralement sous la direction du chef de projet. Il est amené à avoir différents interlocuteurs tout au long de ses missions :

En interne :

  • Chef de projet
  • Responsable Salesforce
  • Utilisateurs et key users Salesforce

En externe :

  • Intégrateur ou consultant Salesforce

#Évolutions de carrière

  • Business Analyst
  • Chef de projet
  • Consultant Salesforce

Développeur Salesforce 🔥

Le développeur conçoit, code et teste des applications Salesforce pour répondre aux besoins des utilisateurs. Il intervient généralement là où les configurations standards sont insuffisantes.

#Mission

Le développeur Salesforce applique ses connaissances en programmation sur la plateforme Salesforce.

Grâce à ses compétences en programmation, il peut concevoir des solutions personnalisées. Il devient indispensable dès qu’il est nécessaire d’intégrer Salesforce avec un système interne de l’entreprise (ERP par exemple).

#Salaire annuel moyen en France

EXPÉRIENCE CDI/CDD FREELANCE
Junior 41 000€ 500€/jour
Confirmé 51 000€ 650€/jour
Sénior +60 000€ +900€/jour

#Principales responsabilités

  • Concevoir, implémenter et tester

La principale fonction du développeur est de mettre en place des fonctionnalités et/ou des applications selon les besoins du métier, de l’entreprise. Le développeur doit :

  1. Réfléchir en amont à ce qui est configurable en standard
  2. Identifier les écarts entre la solution et les besoins du client
  3. Coder, tester, corriger les bugs et déployer
  • Maintenir et améliorer les performances

Afin de s’assurer que l’ensemble de la plateforme Salesforce fonctionne au maximum de sa capacité, le développeur doit en permanence s’assurer que les bonnes pratiques de programmation sont respectées. Il met en place des tests de performance et de réactivité de la plateforme pour assurer une bonne expérience des utilisateurs et donc améliorer le taux d’adoption de Salesforce dans l’entreprise.

  • Animer des ateliers

Lors des formations des utilisateurs sur les nouvelles fonctionnalités déployées, le développeur peut être amené à animer des ateliers de formation et d’échange (pour collecter les retours d’expérience par exemple).

C’est aussi l’occasion pour le développeur de comprendre les besoins des utilisateurs avec lesquels il interagit peu car c’est essentiellement le rôle de l’administrateur ou du chef de projet.

#Qualités nécessaires

  • Persévérant
  • Rigoureux
  • Patient
  • Minutieux
  • Autonome
  • Adaptatif

#Certifications

  • Administrator (optionnelle, recommandée)
  • Platform Developer I
  • Platform Developer II

#Outils indispensables

  • Dataloader pour importer/exporter des données en masse
  • Bluefactory.io pour le suivi de projet/changements de configuration et la qualité du code
  • Workbench pour interagir avec Salesforce.com via les APIs
  • Force.com IDE pour créer, modifier et déployer des applications
  • SF Quick Metadata Lookup pour chercher vos métadonnées (extension Chrome)

#Interlocuteurs internes/externes

En fonction de la taille de l’entreprise et du projet, le développeur peut être amené à travailler seul ou en équipe. Selon son poste, il prendra part à toutes les étapes du projet ou il participera seulement à la réalisation.

Le développeur est généralement sous la direction de :

  • Administrateur Salesforce
  • Chef de projet
  • Business Analyst
  • Architecte Salesforce

#Évolutions de carrière

  • Lead développeur
  • Architecte Salesforce
  • Consultant Salesforce

Consultant Salesforce 🔥

Le consultant constitue la partie opérationnelle des projets Salesforce.Il participe à toutes les étapes du projet. Son coeur de métier est de configurer Salesforce selon le cahier des charges de ses clients.

#Mission

Le consultant travaille avec toutes les parties prenantes d’un projet Salesforce. Il est souvent amené à participer aux projets de A à Z. Il intervient dès la phase de définition des besoins avec ses clients, jusqu’à la phase de validation auprès des utilisateurs.

Il est capable de comprendre rapidement les problématiques métier et de proposer des solution techniques adaptées, en standard ou non. Il connaît globalement toutes les possibilités de la plateforme et les produits : Sales Cloud, Service Cloud, Community Cloud, Marketing Cloud, etc.

#Salaire annuel moyen en France (brut)

EXPÉRIENCE CDI/CDD FREELANCE
Junior 38 000€ 480€/jour
Confirmé 46 000€ 780€/jour
Sénior +54 000€ +900€/jour

#Principales responsabilités

  • Réaliser un recueil des besoins

En tant que consultant Salesforce, vous serez amené à identifier les besoins de votre employeur / client, les traduire en processus métiers puis en solution technique dans la plateforme.

Le consultant devra faire preuve d’empathie et d’écoute face aux spécifications de son client. C’est la base du succès d’un projet.

  • Estimer et planifier

La gestion de projet est l’une des facettes essentielles d’un bon consultant. Il devra planifier et budgétiser le projet, en fonction des spécifications du client.

Cette phase de cadrage du projet est primordiale pour garantir un alignement entre les besoins du métier et les solutions techniques. Cette étape permet aussi d’estimer le temps que ce projet va prendre, et donc le coût !

  • Configurer la solution

Le cœur du métier est évidemment le paramétrage et la mise en place de la solution Salesforce chez le client. Cela représente la majeure partie des activités d’un consultant.

  • Former les utilisateurs finaux

Le consultant est celui qui a mis en place la solution. Il doit donc forcément prendre part à la formation des utilisateurs. Généralement sous forme d’ateliers, la formation des utilisateurs est une étape clé dans le processus d’adoption de l’outil.

  • Piloter le projet dans son intégralité

En début de carrière, le consultant est souvent sous la direction d’un chef de projet. Il est celui qui met en place la solution ce qui en fait le garant de la réalisation technique. Le consultant intervient donc sur le chiffrage du projet, son élaboration, son lancement, sans oublier les phases de test. Enfin, il sera souvent amené à animer des ateliers de formation pour ses clients.

Le consultant Salesforce doit être polyvalent. L’expérience lui permettra un jour de tirer les reines du projet.

#Qualités nécessaires

  • Polyvalent
  • Organisé
  • Flexible
  • Patient
  • Résolution de problèmes
  • Minutieux
  • Autonome

#Certifications

Les certifications ci-dessous sont recommandées. Elles peuvent être différentes d’un profil à un autre, en fonction des spécialisations que le consultant aura choisi.

  • Administrator
  • Advanced Administrator
  • Sales Cloud Consultant
  • Service Cloud Consultant
  • Marketing Cloud Consultant
  • Community Cloud Consultant
  • Platform App Builder
  • Platform Developer I
  • Platform Developer II

#Outils indispensables

  • Salesforce Toolkit (Org Compare, Data Compare, Switch, Schema Lister, Field Creator, Package Builder) ou Workbench qui propose un ensemble d’outils pour les administrateurs et les développeurs.
  • Force.com IDE pour créer, modifier et déployer des applications Force.com.
  • GridBuddy Data Management pour gérer les prospects, flux, prévisions…

#Interlocuteurs internes/externes

Le consultant est amené à travailler sous les ordres du :

  • Chef de projet
  • Responsable CRM / Salesforce
  • Responsable technique et informatique / CTO

#Évolutions de carrière

  • Consultant technico-fonctionnel
  • CRM Manager
  • Chef d’équipe
  • Chef de projet

Business Analyst Salesforce 🔥

Le Business Analyst est le référent de la solution Salesforce pour ses clients. Son rôle est de traduire les processus métier en processus CRM. Il est capable de résoudre des problèmes complexes et de formuler des recommandations exploitables par l’entreprise.

#Mission

Le Business Analyst fait le lien entre la plateforme Salesforce et les enjeux de l’entreprise pour laquelle il travaille. Il permet à l’entreprise de réaliser ses objectifs avec les solutions Salesforce.

Son rôle est de suivre les indicateurs de performance (KPI) de l’entreprise et analyser ses données pour proposer des recommandations sur ce qu’il faut évaluer et améliorer. Il détermine ce qui est faisable, ce qui est souhaitable mais également le chemin à suivre pour y parvenir. Il doit identifier les risques et les surmonter.

#Salaire annuel moyen en France (brut)

EXPÉRIENCE CDI/CDD FREELANCE
Junior 39 000€ 480€/jour
Confirmé 48 000€ 780€/jour
Sénior +64 000€ +900€/jour

#Principales responsabilités

  • Comprendre les besoins

L’une des responsabilités principale d’un Business Analyst Salesforce consiste à comprendre les enjeux, les tenants et les aboutissants de l’entreprise. Il aide à la rédaction du cahier des charges et participe au cadrage du projet Salesorce.

Il doit comprendre comment fonctionne l’entreprise au quotidien et ses objectifs pour proposer des solutions adaptées.

  • Configurer Salesforce

Ses compétences en administration de Salesforce en font une aide précieuse lors du développement de nouvelles solutions.

En fonction de l’organisation et la taille de l’équipe projet, le Business Analyst Salesforce peut être plus ou moins impliquer dans la réalisation des solutions à mettre en place. Il n’en reste pas moins un des référents puisqu’il a participé au cadrage.

  • Analyser et rapporter

Grâce à sa bonne connaissance des données et des outils, le Business Analyst identifie les indicateurs de performance (KPI) et transmet ses recommandations à la direction.

Dans Salesforce, il devra notamment configurer les rapports et les dashboards selon les besoins de chaque profil d’utilisateurs.

  • Préparer et animer les ateliers

Qu’ils soient avec les utilisateurs finaux de l’entreprise ou avec de potentiels clients, le Business Analyst est amené à régulièrement échanger et partager son expérience et ses connaissances de Salesforce.

Il réalise les ateliers de formation pour les administrateurs et les utilisateurs finaux. Il accompagne les utilisateurs dans l’utilisation des nouvelles fonctionnalités Salesforce.

#Qualités nécessaires

  • Aisance relationnelle
  • Bonne communication
  • Pointilleux
  • Esprit de synthèse
  • Patient
  • Organisé
  • Résolution de problèmes

#Certifications

  • Administrator
  • Sales Cloud Consultant
  • Service Cloud Consutlant
  • Architecture de Données et de Gestion Salesforce

#Outils indispensables

  • Sales Analytics pour l’analyse des KPI
  • Bluefactory.io pour le suivi des configurations et la protection des données
  • Salespulse pour analyser et améliorer les ventes
  • Les rapports et les dashboards Salesforce !

#Interlocuteurs internes/externes

En fonction de la taille de l’entreprise et son organisation, le Business Analyst pourra voir comme supérieur le responsable Business Intelligence, le responsable IT ou le chef de projet.

Au sein de l’entreprise, il sera souvent confronté aux directions commerciale, marketing ou encore le service client. Ils accompagne les managers et utilisateurs Salesforce tout au long du projet CRM.

#Évolutions de carrière

  • Chef de projet
  • Business & System Analyst
  • Responsable Business Intelligence

L’Américain Salesforce vient encore de frapper fort en s’emparant de ClickSoftware spécialisé dans la gestion des équipes de terrain, pour plus d’un milliard de dollars.

 

Seulement deux mois après avoir officialisé le rachat de Tableau Software, référence mondiale de la visualisation et de l’analyse de données pour 15,7 milliards de dollars, le géant du logiciel, Salesforce, vient de s’offrir un nouveau cadeau, toujours fidèle à sa politique d’acquisitions. La firme de Marc Benioff vient de racheter ClickSoftware, leader des solutions de gestion des services de terrain, dont le siège social se trouve aussi aux États-Unis, dans le Massachusetts. La transaction s’élève à 1,35 milliard de dollars.

Salesforce veut renforcer son support client et technique

Pressenti depuis plusieurs mois, le rachat finalisé va permettre à Salesforce de renforcer en fonctionnalités la plateforme CRM Service Cloud du groupe, permettant aux employés d’assurer les différents services auprès des clients, du centre de contacts au terrain, en donnant la possibilité aux entreprises de planifier et d’optimiser davantage le travail sur site.

Salesforce possède l’avantage d’avoir créé en 2016 une application mobile, Field Service Lightning, basée sur Service Cloud, qui donne le pouvoir aux sociétés de connecter tous les membres de leur personnel de service à une unique plateforme centralisée. Les forces mobiles de terrain disposent par ailleurs d’une vue à 360° des clients et d’analyses prédictives. Elles peuvent aussi utiliser le logiciel hors ligne.

 

Un rachat qui va créer des synergies stratégiques

Si d’aventure un employé mobile vient à être retardé par le trafic, le système fera acheminer un autre technicien présent sur le terrain au bon endroit, de façon à ce que le rendez-vous du client soit maintenu à la bonne heure.

L’intérêt pour Salesforce d’avoir fait acquisition de ClickSoftware est de créer de vraies synergies stratégiques de façon à mieux répondre et à anticiper les besoins de ses clients et de ses prospects. ClickSoftware travaillait jusque-là avec de gros comptes comme Bosch, Deutsche Telekom ou Ericsson. « Notre mission est claire depuis le début : être le leader mondial de la gestion des services sur le terrain et fournir une valeur significative à nos clients. Rejoindre Salesforce nous offre une formidable opportunité de renforcer cette vision », a déclaré Mark Cattini, PDG de ClickSoftware.

 

 

Lightning DataTable: composant Aura

LightningDataTableController (Contrôleur Apex)


public class LightningDataTableController{
    @AuraEnabled
    public static List<Contact> fetchAccountContacts(String accountId) { 
        List<Contact> lstContact=new List<Contact>();
        lstContact=[select id ,Name,Email,Phone from contact where accountid=:accountId];
        return lstContact;
    }
}

LightningDataTable.cmp (composant)


<aura:component controller="LightningDataTableController" 
                implements="force:hasRecordId,flexipage:availableForAllPageTypes,force:lightningQuickActionWithoutHeader" access="global">
    <aura:handler name="init" value="{!this}" action="{!c.doInit}" />
    <aura:attribute name="data" type="Object"/>
    <aura:attribute name="columns" type="List" default="[{label: 'Name', fieldName: 'LinkName', type: 'url', typeAttributes: {label: { fieldName: 'Name' }, target: '_blank'}},
            {label: 'Email', fieldName: 'Email', type: 'text'},
            {label: 'Phone', fieldName: 'Phone', type: 'text'}]"/>
    <aura:attribute name="recordId" type="String" default="" />
    <!-- the container element determine the height of the datatable -->
    <lightning:card aura:id="lightCard" class="slds-card_boundary" title="{!'Contacts ('+v.data.length+')'}" iconName="standard:contact">    
    <div style="overflow-x: auto;">
        <lightning:datatable style="height: 90% !important;display: block;"
                             aura:id="contacts"
                             columns="{!v.columns}"
                             data="{!v.data}"
                             keyField="id"
        />        
    </div>
        </lightning:card>
</aura:component>

LightningDataTableController.js (contrôleur JS)


({
 doInit : function(component, event){
        var contactAction = component.get("c.fetchAccountContacts"); 
        contactAction.setParams({
            accountId : component.get("v.recordId")
        });
        contactAction.setCallback(this,function(response){
            var state = response.getState();
            if (state === "SUCCESS" && response.getReturnValue() != '') {
                var records =response.getReturnValue();
                records.forEach(function(record){
                    record.LinkName = '/'+record.Id;
                });
                component.set('v.data',response.getReturnValue());
            }else if(state === "ERROR"){
                console.log('A problem occurred: ' + JSON.stringify(response.error));
            }
        });
        $A.enqueueAction(contactAction); 
    }
})

Lightning DataTable: Composant Web Lightning

LightningDataTableController (Contrôleur Apex)


public class LightningDataTableController{
    @AuraEnabled(cacheable=true)
    public static List<Contact> fetchAccountContacts(String contactId) { 
        List<Contact> lstContact=new List<Contact>();
        lstContact=[select id ,Name,Email,Phone from contact where accountid=:contactId];
        return lstContact;
    }
}

LightningDataTable.html (Modèle)



<template>
    <div class="hr">
</div>
<lightning-card icon-name="standard:record" title="{strTitle}">            
        <div class="slds-m-around_medium">
<template if:true="{contacts}">
                <lightning-datatable columns="{columns}" data="{contacts}" hide-checkbox-column="true" key-field="Id">
                </lightning-datatable>                
            </template>                        
        </div>
</lightning-card>  
    <div class="hr">
</div>
</template>

LightningDataTable.Js (contrôleur JS)



import { LightningElement, api, wire,track } from 'lwc';  
import fetchRecords from '@salesforce/apex/LightningDataTableController.fetchAccountContacts';
const columns = [
    { 
        label: 'Name', 
        fieldName: 'RecordUrl',
        type: 'url',
        typeAttributes: {
            label: { fieldName: 'Name' }, 
            target: '_self'
        } 
    },
    { 
        label: 'Email', 
        fieldName: 'Email'
    },
    { 
        label: 'Phone', 
        fieldName: 'Phone'
    }
];
export default class LightningDataTable extends LightningElement {  
    @api recordId;  
    @api strTitle;  
    @track columns;
    @track contacts;
    constructor() {
        super();
        this.strTitle='Account Contacts';
        this.columns = columns;
        this.contacts = [];
    }    

    // retrieving the data using wire service
    @wire(fetchRecords, {contactId:'$recordId' })
    records(result) {
        if (result.data) {
            this.contacts = [];
            result.data.forEach(item => {
                let contact = {};
                contact = {
                    RecordUrl:'/lightning/r/Contact/' + item.Id + '/view',
                    Id:item.Id,
                    Email:item.Email,
                    Name:item.Name
                    Phone:item.Phone
                };
                this.contacts.push(contact);            
            });
        }
    }
    
}

LightningDataTable.js-meta.xml (XML pour le fichier de configuration dans Salesforce)




<lightningcomponentbundle fqn="LightningDataTable" xmlns="http://soap.sforce.com/2006/04/metadata">
    <apiversion>45.0</apiversion>
    <isexposed>true</isexposed>  
    <targets>  
        <target>lightning__RecordPage</target>  
    </targets>  
</lightningcomponentbundle>

LightningDataTable.css (CSS)



.hr {
    border: 0;
    clear:both;
    display:block;
    width: 99%;               
    background-color:#CCC;
    height: 1px;
    margin-top:10px;
    margin-bottom: 10px;
  }

Remarque: Une fois le code entier enregistré, vous allez le déposer dans la page Lightning Record Detail du compte.

Tout le monde passe à la version Lightning avec Winter’ 20

S’il y a déjà eu un temps pour devenir sérieux au sujet de Lightning, c’est maintenant. À compter d’octobre 2019, avec la version Winter ’20, Salesforce activera Lightning Experience pour toutes les organisations sur une base continue. Lorsqu’il est activé, les utilisateurs de profil standard et les utilisateurs de profil personnalisé dont l’autorisation Lightning Experience est activée verront le lien « Basculer vers Lightning Experience » dans Salesforce Classic et seront automatiquement basculés régulièrement dans Lightning Experience. Obtenez plus sur les détails de cette transition ici .

En tant qu’administrateur Salesforce, nous souhaitons que vous maîtrisiez ce processus. Commencez dès maintenant afin que vous disposiez de dix mois pour planifier une transition en douceur. Si vous avez des questions ou des inquiétudes ou si vous souhaitez vous désabonner, veuillez contacter le support .

Nous sommes ravis de vous aider à tirer parti de toutes les innovations intégrées à Lightning. Lightning a parcouru un long chemin depuis son lancement en 2014 et continuera de s’améliorer et vous permettra de créer des expériences Salesforce incroyables. Il suffit de regarder la feuille de route ! Qui est excité pour le créateur d’objet?!

Préparez-vous maintenant à Lightning Experience avec ces étapes:

  • Exécuter le test de préparation trouvé dans le programme d’installation
  • Activez Lightning Experience pour vous-même ou dans un bac à sable et testez vos pages les plus utilisées
  • Passez en revue vos profils utilisateur et vos ensembles d’autorisations afin de savoir qui a accès à Lightning Experience.
  • Mettez à jour vos rapports et tableaux de bord en utilisant les fonctionnalités de Lightning Experience.

Ressources supplémentaires pour vous aider dans votre migration vers Lightning:

TOP 10 Nouvelles Fonctionnalités Salesforce Winter ’20

 

1. Lightning Experience activé pour tous les utilisateurs

Bien que cela ne soit pas nécessairement une fonctionnalité, nous pensons qu’il est très important de mentionner que Lightning s’activera pour toutes les organisations. Cela fait partie de la stratégie de Salesforce visant à aider les clients à effectuer la transition le plus rapidement possible. Bien que cela n’ait peut-être pas été possible ces dernières années en raison de limitations, celles-ci ont en grande partie disparu, de sorte que même les organisations les plus complexes peuvent migrer facilement. Consultez notre article intitulé « Est-ce que Classic est abandonné en octobre? ”Pour en savoir plus…

2. Corbeille dans Lightning Experience

Si vous avez hésité à passer à Lightning Experience parce que vos utilisateurs doivent revenir à Classic pour accéder à la corbeille, c’est votre jour de chance! À partir de Salesforce Winter ’20, la corbeille sera disponible dans Lightning.

3. Compter les valeurs uniques dans les résultats du rapport (bêta)

Un problème ancien dans Salesforce consiste à compter le nombre de valeurs uniques dans un rapport. Imaginez que vous souhaitiez compter le nombre de comptes mentionnés dans un rapport, mais que chaque compte ait plusieurs opportunités. Pour accomplir cette exigence auparavant, vous deviez utiliser le légendaire « Power of One », mais pas plus!

4. Démarrer un flux sur une planification

Flow semble devenir de plus en plus puissant avec chaque version et est le couteau à stylo ultime dont dispose un administrateur pour résoudre des problèmes commerciaux complexes. Eh bien, vous pouvez maintenant exécuter des flux sur une planification , pas seulement à partir d’une interaction d’enregistrement.

5. Connectez-vous à vos clients avec WhatsApp & WeChat (pilote)

L’intégration à Whatsapp est une exigence fréquemment évoquée dans nos conversations avec nos clients. Bien dans Salesforce Winter ’20, ils déploient un programme pilote pour WhatsApp & WeChat , offrant encore plus de puissance aux agents du service clientèle sur ces plates-formes modernes.

6. Ajouter des onglets et des composants Accordion à vos pages d’accueil

Un changement simple mais très efficace pour Winter ’20, la possibilité d’ajouter les composants Tab & Accordion Lightning à votre page d’accueil. Pour moi, l’un des ajouts les plus puissants à Lightning est le moment où Salesforce fait apparaître de nouveaux composants standard. Les personnalisations que vous pouvez apporter à la plate-forme peuvent la rendre aussi conviviale que possible. 

7. Envoyer des enquêtes à partir de Process Builder

Salesforce semble continuer à développer son produit Survey avec chaque version. Dans cette version, les administrateurs ont plus de pouvoir pour pouvoir envoyer des enquêtes à l’aide d’une action sur le générateur de processus. Peasy facile!

8. Définition des règles de visibilité des composants par périphérique

J’espère que vous avez déjà vu l’incroyable fonctionnalité qui vous permet d’ afficher / masquer les composants Lightning en fonction des valeurs de champ. Eh bien, pour ceux qui sont de gros utilisateurs de mobile, vous pouvez maintenant définir cela avec Desktop ou Mobile . Parfait si vous devez développer une expérience différente pour chaque appareil.

9. Ajoutez des composants Web Lightning puissants et performants à vos écrans de flux.

Avec la publication récente de Lightning Web Components , les développeurs peuvent créer des composants Lightning à l’aide d’éléments HTML personnalisés et de JavaScript moderne. Salesforce a ajouté la possibilité d’ajouter ces nouveaux composants à Flow Screens . En plus du fait que Flow est de plus en plus puissant, chaque administrateur et chaque développeur devrait ajouter à sa boîte à outils.

10. Convertisseur de configuration Lightning Experience

Salesforce a déployé de nombreux efforts pour faire en sorte que toutes les organisations Salesforce puissent migrer vers Lightning aussi facilement que possible. Voyant que cette version est activée par défaut, Lightning nous a fourni quelques outils supplémentaires pour vous aider. Cela inclut l’ analyse des applications pour s’assurer que les actions et les boutons sont prêts. Sinon, ils peuvent être convertis. En plus de vous assurer que les URL codées en dur et les packages AppExchange sont prêts pour la migration.

 

Avez-vous des fonctionnalités préférées publiées que nous n’avons pas mentionnées? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous!